En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
Haute-Normandie

L'assemblée générale de la MSA Haute-Normandie

Mis à jour le 24/04/2015

Le 12 juin 2014, la MSA Haute-Normandie a tenu son assemblée générale au Cadran d'Evreux. Une assemblée sur fond de réorganisation et de mobilisation en vue des élections 2015.

Une assemblée générale dédiée aux jeunes des territoires ruraux


Jean-Pierre CAPON, président, salue tout d'abord l'arrivée d'une nouvelle équipe de direction et souhaite à ses membres toute réussite dans leur nouvelle fonction.
 
Anticiper aujourd'hui pour mieux s'adapter demain
Dans cette optique, la MSA Haute-Normandie s'est engagée dans un plan de réorganisation de ses services. Sous l'impulsion de Daniel ABALEA, Directeur Général, la MSA poursuit la spécialisation des services de production autour des 2 sites. L'arrivée de nombreux dispositifs tels que la DSN (Déclaration Sociale Nominative) ou la liquidation unique des retraites l'oblige à se mettre en ordre de marche afin d'assurer au mieux les conséquences.
 
« Il nous appartient d'anticiper sur les évolutions à venir afin de maintenir une qualité de services auprès de nos populations », souligne le président.
 
Il en est de même pour la prise en charge des adhérents dans les lieux d'accueil. C'est pourquoi la MSA a revu la carte de ses centres et favorise les rendez-vous afin de mieux préparer la rencontre avec les adhérents.
 
Par ailleurs, le Conseil d'Administration souhaite ouvrir deux agences en complément du site d'Évreux et de Bois-Guillaume dans le but d'améliorer la politique de proximité. Des solutions sont actuellement à l'étude sur Neufchâtel En Bray et sur Bernay.
 
« Je souhaite vivement que ces projets voient le jour dans les prochains mois » affirme Jean-Pierre CAPON.
 
L'année 2013 aura aussi été marquée par une avancée majeure dans la reconnaissance de la MSA par les Pouvoirs Publics puisque la loi de finances de la sécurité sociale 2014 vient de mettre un terme à la pluralité des assureurs dans la gestion de l'AMEXA (Assurance Maladie des Exploitants Agricoles) et de l'ATEXA (l'Assurance Accident du Travail des Exploitants Agricoles). La MSA devient donc le seul opérateur depuis le 1er Janvier 2014.
 
La MSA Haute-Normandie : un acteur incontournable sur les territoires ruraux
 L'assemblée générale est aussi l'occasion de rappeler ce que la MSA Haute-Normandie déploie en direction des jeunes et des familles.
 
En matière d'Action Sanitaire et Sociale, les travailleurs sociaux ont effectué près de 3 600 interventions individuelles dans un environnement où la précarité s'accentue. Près de 2 000 personnes ont été concernées par des actions collectives proposées sur l'ensemble du territoire.
 
Ainsi, sur les 2,6 millions d'euros consacrés aux aides individuelles et collectives d'action sanitaire et sociale, près de 54 % vont à la famille et aux jeunes.
 
 

Les jeunes ruraux : quelles attentes, quel engagement ?
La table ronde clôturant cette matinée a mis en lumière les attentes des jeunes et les réponses de la MSA. Pour témoigner, des profils très divers ont été réunis sur la scène : partenaires et élus de la MSA, créateur d'entreprise et jeune lycéen. Tous avaient pour point commun d'avoir été à l'initiative ou participé à une action MSA sur le territoire en direction des jeunes.
 
Deux vidéos ont permis d'illustrer les propos de François PURSEIGLE, maître de conférence en sociologie à l'Institut National Polytechnique de Toulouse, intervenant sur l'engagement des jeunes dans les organisations agricoles.
 
Retenons un enseignement du sociologue : « L'engagement ne va pas de soi : pour s'investir les jeunes doivent avoir le sentiment d'avoir prise sur le cours des choses ». Voilà un défi pour les élus qui auront à mobiliser les jeunes notamment, dans la perspective des élections 2015.


Table ronde : Jérôme Durand, Charles Cavelier, François Purseigle, Karine Bare, Gérard Fauche, Jean-Pierre Bouteiller, Didier Legois, Julien Barre
 
Les élections, un enjeu pour légitimer le régime de protection sociale agricole
Les élections MSA 2015 doivent s'appuyer sur un projet mobilisateur et fédérateur. L'institution MSA vise un taux de participation proche de celui de 2010 qui s'élevait à 40 %.
 
Jean-Pierre CAPON présente enfin les objectifs fixés pour la réussite des élections MSA 2015 en termes de répartition des candidatures sur le territoire, de rajeunissement et de féminisation des candidats.
 
Cette dernière assemblée du mandat marque le lancement de la campagne élections 2015 pour les élus. Ceux-ci iront à la rencontre des adhérents pour leur expliquer l'importance et les enjeux de ces élections. Ils auront à informer chacun de la marche à suivre pour voter et à tisser des liens entre candidats et adhérents.

Article lié

A télécharger

Vidéos : les jeunes sur les territoires ruraux